Je m’ennuie donc je crée

Je m’ennuie donc je crée

Paradoxal non ?!

En fait oui, l’ennui rend créatif !

Tout le monde ou presque s’accordera sur ce point : l’ennui n’est pas une chose agréable à vivre. Et si toi et moi sommes pareils, tu fais sans doute tout pour l’éviter.
À l’ère des smartphones et des médias sociaux, il est plus facile que jamais de distraire nos esprits. À bien y réfléchir, nous vivons certainement dans l’époque de l’histoire humaine où nous sommes le moins à l’aise de ne rien faire.

Pourtant, loin d’être notre ennemi, cet état de calme intellectuel pourrait effectivement stimuler la créativité.
En résumé, l’ennui est une condition transitoire – mais nécessaire – qui nous amène à nous occuper intelligemment. Il booste la créativité en raison de la façon dont les gens préfèrent l’éviter.
L’ennui motive alors les gens à s’engager dans des activités inédites et gratifiantes. En d’autres mots, un esprit désœuvré va chercher un jouet pour s’occuper.

Et c’est quand nous lui laissons suffisamment d’espace pour s’ennuyer qu’il se met à rêvasser et c’est alors que la créativité trouve sa place.
C’est à vous : vous laissez-vous l’occasion de vous ennuyer de temps en temps ?
Selon le Dr Mann, il y a plein d’occasions pour cela: pendant le trajet vers votre travail, dans votre bain, lors d’une réunion, lorsque vous vous promenez… Toutes ces occasions sont excellentes pour regarder dans le vide et laisser son esprit vagabonder !

Pour ancrer ces propos dans notre quotidien à tous, petits principes de base :
ne recherchons pas la suractivité de nos enfants : cours de musique, activités sportives… allant jusqu’à l’excès pour certains ! Ne remplissons pas leurs plages horaires d’ennui potentiel avec des activités extrascolaires. La course à la réussite ne passe pas par un agenda booké ! Ne donnons pas cette mauvaise habitude à nos enfants. Ne transférons pas notre peur de la case vide de notre planning journalier sur la vie de nos enfants.

Offrons des moments de calme à la maison, sans appareil électronique ni sollicitation et attendons le : « …maman je m’ennuie… » très souvent prononcé par nos enfants. A partir de là soyons fortes et ne proposons rien, « Soyons créatif ! C’est chouette de s’ennuyer !… » Ensemble… rêvons, notons nos idées.

Osons… et vous découvrirez que votre enfant ne reste jamais très longtemps dans cette impasse de l’ennui, l’intelligence créative se met en mouvement, l’enfant va vers des idées nouvelles et recherche ce qui lui convient…
C’est là qu’intervient notre malle, caisse… à objets incertains pour développer des astuces et trucs pour manipuler, expérimenter…

Et voilà comment d’un état de solitude et d’ennui, l’enfant devient le maître de ses envies créatives !

Si cet article vous a interpellé, si vous l’aimez parlez en à vos amis en le partageant sur les réseaux sociaux, suivez nous sur facebook et sur Youtube, notre chaine Créazine vibre au rythme des interviews inspirantes venez nous découvrir.

La créativité, un jeu d’enfant

La créativité, un jeu d’enfant

Je me permets de reprendre un article de France Lebreton, du magazine La croix paru le 20 avril 2016.

L’enfant naturellement créatif perd souvent ce potentiel en grandissant. Les parents et les éducateurs peuvent l’aider à cultiver sa créativité, et déployer sa propre imagination.

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qui pousse à créer ?

Pour comprendre ce potentiel ou cette impulsion première, nous avons interrogé des amis créatifs et personnellement nous nous sommes replongés dans nos souvenirs d’enfance. Vous retrouverez ces récits pleins d’émotion dans notre Web magazine et notre chaine Youtube consacré à la créativité.

 

 

https://www.youtube.com/channel/UC7235KUMiHPYgMvZxvppvog

 

 

Nous avons suivi l’étude d’Hubert Ripoll, professeur d’université et psychologue, il a enquêté sur le secret des grands créateurs comme, entre autres, l’artiste Fabienne Verdier. Ce besoin original répond bien souvent à une quête.
Cette jeune femme qui a tout quitté, confort, famille, culture, par amour pour son art et a développé une recherche intérieure, à travers sa découverte de la calligraphie en Chine. Quel parcours de vie et d’engagement ! Je vous conseille de lire son livre “ Passagère du silence”

Nos  enfants ne sont pas tous appelés à devenir des créateurs célèbres. Mais tous ont un potentiel créatif.

 

 

 

 

 

 

« La créativité permet de s’accomplir, de se ressourcer et de prendre du plaisir, dans une production personnelle et originale », précise le psychologue.

 

 

La créativité, une valeur en hausse

Aujourd’hui, la créativité est une valeur en hausse, revendiquée par tous.

Les ateliers et loisirs « créatifs » se multiplient pour petits et grands ; les jeux estampillés « créatifs » figurent en tête de gondole. Même les entreprises stimulent l’imagination de leurs employés, de séances de « brainstorming » en séminaires propices à faire jaillir les idées.
Si la créativité promet l’épanouissement personnel, C’est aussi un moyen d’améliorer l’adaptation de l’individu en vue d’augmenter ses performances.

 

 

Le système éducatif tue la créativité

Quant à l’école, censée être un lieu privilégié d’éveil est bien souvent accusé de faire baisser, voire de brider le potentiel créatif des élèves, et ce dès la fin de la maternelle. Sur YouTube, la conférence de Ken Robinson, un universitaire anglais, intitulée « Le système éducatif tue la créativité » dénonce avec humour les ravages d’une pédagogie standardisée et plaide pour une école qui favorise la créativité. Dans son ouvrage, “Trouver son élément”, il prône une quête de connaissance de soi, de ses dons et de ses talents pour choisir sa vie et devenir le créateur de son parcours de vie.

 

 

L’importance de l’accompagnement familial.

Hubert Ripoll insiste sur l’importance de l’accompagnement familial dans la démarche créatrice. Il souligne le rôle essentiel des grands-parents, débarrassés des contraintes liées à la réussite de l’enfant. Ouverts, tolérants, bienveillants, ils sont plus dans la recherche de l’épanouissement que celle, parfois effrénée, de l’acquisition de compétences.
Les parents, en effet, sont souvent tiraillés entre deux exigences contradictoires : l’épanouissement de leur enfant et les performances scolaires et sportives. Ils démultiplient les activités de leurs enfants. Certains amis de mes enfants ont jusqu’à 8 activités par semaine !

Être créatif ne se décrète pas, c’est un style de vie.

La multiplication des écrans a aggravé la situation. Le jeu libre est devenu le parent pauvre de l’éducation. L’adulte doit s’efforcer de préserver cet espace de liberté, de répondre aux attentes de l’enfant qui veut bricoler, jardiner, construire, aménager, détourner un objet de son usage. En évitant de faire à sa place, de guider sa main ou de l’obliger à finir sa « création », qui n’appartient qu’à lui seul.
Être créatif ne se décrète pas, c’est un style de vie, une tournure d’esprit.

« En famille, cela consiste à laisser du jeu entre soi et le monde, à s’autoriser la fantaisie », estime la psychanalyste France Schott-Billmann.

Pour la susciter, il faut arriver à se détendre, à s’émerveiller, à partager les capacités créatives de son enfant. Encourager à poser un regard créatif sur le monde, sans oublier l’oreille, le goût ou l’odorat qui peuvent l’être aussi, permet de trouver en soi un chemin de liberté. C’est cuisiner en famille, découvrir le monde et s’émerveiller tous ensemble.

 

 

C’est pourquoi aujourd’hui nous vous proposons de nous rejoindre dans une aventure commune de partage de créativité et d’imagination, enfants, parents et éducateurs.

 

Vous avez apprécié cet article, laissez-moi un commentaire et surtout partagez-le ! Créons ensemble la première communauté de créatif en francophonie !

Comment nourrir ta créativité?

Comment nourrir ta créativité?

Les 5 conseils de Marry Poppins

 

On n’a pas tous la chance ou la malchance d’être créatif ! Mais on a tous en nous le potentiel pour cheminer et grandir.
Je te propose de suivre le chemin de Marry Poppins, j’aime beaucoup ce film. Le rêve, l’imaginaire et le champs des possibles qui sont présents dans ce film réveillent ma créativité à chaque visionnage.
Si tu ne l’as pas déjà vu, alors fonce !

 

 

Avant toute chose, élimine toutes les limites qu’on t’impose pour regarder le monde avec enthousiasme et envie.
Voici certaines d’entre elles qui font obstacle non seulement à ta créativité, mais aussi à ta réalisation personnelle et ta compréhension de la vie :
– les autres sont meilleurs, plus intelligents que moi en raison de leur éducation, leurs activités ou leur famille et amis.
– Croire en l’idée que la façon dont les choses ont toujours été faites est obligatoirement la meilleure.
– Penser que les gens qui ne rentrent pas dans le moule, sont forcément bizarres, en marge ou seul.
– Croire que plus d’argent, de cadeaux conduit forcément à plus de bonheur.
– La conviction que ton avis, tes idées ne sont peut-être pas si importantes que cela.

 

 

Voici mes 7 objets à sortir du sac de Marry pour voyager vers la créativité :

 

 

Un vieux film classique : Marry Poppins entre autres !

Si tu as un esprit très créatif et que ton cerveau travaille 24h/24, tu devrais envisager de faire quelque chose qui ne requiert pas beaucoup de réflexion.
Pour ça, les vieux films classiques sont excellents !
Ces films t’embarquent dans une bonne histoire, te font vivre différentes émotions sans t’abrutir avec des effets spéciaux et des scénarios trop compliqués. Et c’est peut-être ça dont tu as besoin !
Installe-toi confortablement dans votre fauteuil, éteins l’ordinateur et plonge-toi dans un classique. Vis-le, et inspire-toi en même temps ! Baigne dans ces ambiances, couleurs, musique, fait vibrer tes sens !

 

https://www.youtube.com/watch?v=eQivH0dS87E

 

 

 

Un vieil objet de brocante : la lampe d’Aladdin

Si tu as l’occasion de te balader dans un vide grenier, un vieux marché, Emmaüs… laisse-toi envouter, guider vers l’objet peu probable, curieux qui t’inspire, qui t’appelle, comme une lanterne sur ta route. Écoute la petite voix intérieur qui te dis « achète moi, je suis fait pour toi ! »

 

 

 

 

 

Une carte ou guide touristique

Voyager dans de nouveaux lieux, rencontrer de nouvelles personnes, des décors, saveurs, odeurs, recharger ses batteries créatives.

Avec un appareil photo, immortalise des lumières, des espaces…

Tu n’es pas un photographe pro, moi non plus ce n’est pas le problème, tu as juste à explorer ton logement, maison, appartement… à poser le regard sur des textures, couleurs, lumières, matières qui te parlent. Ton œil s’arrête net et fige l’image qui t’inspire.
Réveille ton esprit créatif par ces images.
Cette méthode doit te sembler un peu étrange mais cela te permet de prendre conscience de la richesse de ton lieu, tu pourras ensuite la décliner un peu partout… Dès lors tu pourras partir à la découverte photographique.

 

 

Un recueil d’inspiration

Un de mes trucs préférés !

Choisis un joli carnet coloré ou pas, tu peux décorer la couverture avec des images qui t’inspirent. Note, colle, scotche tout ce qui te fait vibrer : morceaux de tissus, photos, idoles, modèles, mots…
Les possibilités sont nombreuses… quand tu as besoin de stimulant tu pourras te replonger dans ce carnet… c’est comme retrouver de doux secrets intimes.

 

 

Des épices

Des couleurs, des odeurs, prendre du temps pour faire l’apprenti sorcier en cuisine, avec tes parents, tes frères et sœurs, des amis. Tu pourras découvrir de nouvelles recettes, goûts… et voyager !

 

 

Une graine de tournesol

Planter, voire pousser, découvrir les saisons, prendre soin comme le petit prince… s’émerveiller devant le temps qui passe… et le résultat : une fleur, un légume à toi de choisir.

J’espère que Marry t’a guidé(e) vers de belles aventures, ces pistes sont un début, tu peux retrouver des idées de couverture de carnet d’inspiration, des idées de recettes dans nos ateliers.

 

À très vite…

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à commenter.

Inscrivez-vous et recevez votre cadeau !

Un poster pour booster vos journées

Merci pour votre inscription, surveillez votre boîte mails, vous allez recevoir votre CADEAU