Changer de vie en famille : devenez creatifs

Changer de vie en famille : devenez creatifs

Des moments en famille pour nourrir sa créativité

Comme je l’ai déjà dit : «  on n’a pas tous la chance ou la malchance d’être créatif ! » Mais on a tous en nous le potentiel pour cheminer en famille vers une harmonie créative.

Je vous propose de débuter ce chemin ensemble et vous verrez le plaisir que cela procure d’inventer ensemble vos propres événements créatifs en famille.

Avant toute chose, élimine toutes les limites, tracas matériels, pessimisme, qu’on s’impose pour ne pas regarder le monde avec enthousiasme et envie.

Voici mes 7 activités pour se mettre en marche…

Un vieux film humoristique classique : Louis de Funès, Charlie Chaplin, Harold et Willy…

Si vous avez des semaines bien stressantes, courses sans fin, profitez du vendredi soir pour tous se retrouver devant un bon film pour rire ensemble, en famille.
Pour ça, les vieux films classiques sont excellents !
Ces films classiques vous embarquent dans une bonne histoire, vous font vivre différentes émotions sans vous abrutir avec des effets spéciaux et des scénarios trop compliqués.
Installez-vous confortablement dans votre fauteuil, éteignez votre téléphone portable et plongez-vous dans l’humour et le rire.

https://www.youtube.com/watch?v=5rkNBH5fbMk

 

 

Écoutez de la nouvelle musique

Faites découvrir à vos enfants vos vieux tubes, disco, classique, faites les rentrer dans vos univers de jeunesse, vos passions. L’échange et le partage vous permettent de faire découvrir de nouveaux horizons à vos enfants. Allez à des concerts divers et variés, durant l’été, les festivals sont nombreux. Changez l’ambiance sonore de la maison ou créez une ambiance sonore qui vous ressemble et que vous pourrez partager.

 

Faites des listes de bonnes et mauvaises idées

Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est une technique qui fonctionne pour beaucoup de gens. Un petit carnet, avec chaque jour de nouvelles idées…
J’ai récemment fait une liste de mauvaises idées, juste pour plaisanter. Et j’ai été surprise de voir ce qu’elles pouvaient me suggérer une fois tournées dans l’autre sens.

Essayez, vous serez sans doute surpris !

 

Trouver une nouvelle activité à faire en famille

Trouver une activité qui vous passionne tous et être capable de se relaxer est une chose importante pour les créatifs. Quoiqu’on en dise, notre cerveau ne peut pas fonctionner à 100% de ses capacités 24h/24, 7 jours sur 7.
C’est pour cela que de nombreux créatifs ont des hobbies plus ou moins en rapport avec ce qu’ils font.
On peut tous tirer profit de nouvelles influences. Vous dénicher un nouveau passe-temps peut vous aider à voir les choses différemment, peut-être même vous apportez de nouvelles idées sur vos projets en cours. Mais n’y allez pas avec cette idée en tête. Testez simplement quelque chose de nouveau, accordez-y du temps et l’inspiration viendra d’elle-même !

 

Créez-vous un tableau d’intention familial

Chacun viendra coller sur un grand drap blanc des photos, dessins, écrire des mots au feutre, des idées, des projections et des envies pour le futur (voyages, cadeaux, achats, rencontres, évènements, sorties, repas, recettes…). Prendre le temps de le faire vivre, évoluer au gré des saisons, des envies de chacun et surtout s’arrêter en famille, devant, pour échanger sur ses intentions personnelles.

Un jour sans écran

Parents, enfants, chien, chat… tout le monde débranche pour prendre le temps du faire ensemble ou seul. Savoir cultiver le silence et l’ennui.

 

Tester d’autres saveurs

Osez tester de nouvelles recettes en famille. Commencer par aller en librairie et regarder des livres qui vous inspirent, créativité de la mise en page, les illustrations ou photos. Allez vers des découvertes, vegan, smoothy, les nouveautés et tendances sont nombreuses.
Faites le plein d’épices et de parfums afin de créer de nouveaux plats.
Cuisinez à 4, 6 mains…
Invitez vos amis et ou votre famille pour faire connaître vos nouvelles expériences.

C’est maintenant à vous de créer votre propre liste de petits bonheurs créatifs en famille afin de passer de bonnes fins de semaine tous ensemble sans cri ou stress et apprécier les moments de partage et de créativité où chacun exprime ses talents.

Vous avez apprécié cet article, laissez-moi un commentaire et surtout partagez-le !

Maman et enfants : hypersensibles et créatifs, comment bien vivre ensemble ?

Maman et enfants : hypersensibles et créatifs, comment bien vivre ensemble ?

Être souvent à fleur de peau, sensible aux ambiances, réactif par rapport à certaines situations, ne rime pas avec pathologie.
Chopin, Keats seraient-ils catalogués aujourd’hui comme dépressif ? Notre société aujourd’hui comprend mal ces personnalités bien souvent créatives et manquant de confiance en elle.

Pas facile de se reconnaitre hypersensible, d’autant plus quand on constate chez son enfant les mêmes difficultés. On se doit de réagir et de trouver des outils pour grandir ensemble. Pour l’enfant, la compréhension du monde se fait au travers des sens, mais quand l’environnement qui l’entoure l’agresse (les odeurs, les bruits, les autres et leurs émotions), la compréhension de ce monde peut-être difficile.

Dans les années 90, une psychologue américaine, Elaine Aron s’est rendu compte que la manière de traiter l’information pour l’hypersensible est avant tout une stratégie de survie. Cette hypersensibilité serait selon elle une caractéristique innée. Le côté positif est l’extrême intuition des hypersensibles, leurs formidables capacités d’empathie, leurs talents artistiques. De nombreux sites anglophones naissent après la sortie de son livre culte : Ces gens qui ont peur d’avoir peur, Editions de l’homme, 2000. La possibilité de partager ses expériences et d’identifier ses troubles est enfin possible grâce à ses blogs, sites, notamment grâce à celui de notre amie Gaëlle, L’art d’être soi : www.serienehypersensiblilite.com

Pour les enfants, la grande difficulté se révèle avec l’école, le groupe, le bruit et les autres différents de soi ! Il faut alors apprendre à ne pas être une éponge à empathie. Bien souvent l’hypersensible réceptionne trop personnellement et fortement les émotions des autres. C’est ainsi que l’hypersensible a besoin de solitude afin de construire une bulle protectrice pour ses propres émotions.

 

Mais alors comment améliorer son quotidien ?

Pour cultiver et protéger cette sensibilité, voici 5 astuces qui vous aideront à vous épanouir et à vivre sereinement dans une famille d’hypersensibles et de créatifs :

•    prendre du temps hors du stress, méditer ensemble
•    Bien dormir et se nourrir
•    Être doux les uns avec les autres
•    Prendre du temps pour soi, chacun dans son cocon personnel
•    Créer avec le monde du Sensible

 

Prendre du temps hors du stress, méditer ensemble

Respecter les rythmes des uns et des autres en famille ce n’est pas toujours facile. Les temps calmes de lecture des uns se chevauchent avec les envies de faire des activités sportives des autres.
Le plus important c’est de prendre du temps pour s’échapper, en vélo dans les sentiers cachés, à pied avec son sac à dos au fond d’un bois, au calme pour apprécier le silence dans la nature, pour prendre conscience de notre corps. Prendre du temps ensemble en famille.
Faire les choses simplement sans cri, ni stress. Prendre le temps de faire les choses en douceur, dans la bienveillance et l’écoute.

S’aménager un temps de méditation ou de prière en famille. Vous pouvez instaurer que les enfants préparent ce temps : lampions, huiles essentielles, musique ou CD d’accompagnement. Je vous parlerai d’une de mes lectures prochainement : Calme et attentif comme une grenouille, de Eline Snel aux Editions Les arènes.
Chacun se recentre sur lui-même, se calme, voir s’endort en douceur.

 

Bien dormir et se nourrir

Justement le sommeil !

Le plaisir de l’été, ses longues soirées à jouer tard laisse place à la rentrée et le besoin de reprendre des forces pour des horaires d’école non négociables !
Très sollicité la journée le temps de préparation et d’endormissement se rallonge en début d’année scolaire, il faut un temps pour les taches d’hygiène, mais aussi pour dire au revoir au jour qui s’achève et dire merci pour tout ce vécu.
L’excitation et l’éveil des sens sont si forts dans ces jours de rentrée que l’énervement général submerge la famille !

Bien s’hydrater et manger sainement est la clé.

Prendre le temps de cuisiner en famille afin de partager lors des repas le résultat de cette complicité familiale autour d’un bon repas. Éviter les produits industriels, mieux vaut un bon gâteau au yaourt et chocolat qu’une tranche de pain de mie avec de la pâte à tartiner !!!

À vos fourneaux, nous allons vous proposer des recettes…

 

Être doux les uns avec les autres

Prendre le temps de faire parler chacun de vos enfants sur ce qui s’est passé à l’école dans sa journée, lui offrir l’opportunité de se livrer, de partager ses émotions, ses interrogations.
Prendre le temps de se faire un baiser le soir avant de s’endormir, mais aussi le matin en ce levant et lorsqu’on se quitte aux portes de l’école. Se dire qu’on est heureux que chacun vive sa journée d’expériences et qu’on se retrouve pour tout partager le soir.

Avancer tous ensemble vers une vie de famille plus bienveillante, même si tous les jours ne sont pas faciles !

 

Prendre du temps pour soi, chacun dans son cocon personnel

L’hypersensible est souvent solitaire, agressé par son environnement, il se recentre sur lui. Savoir s’écouter, reconnaître ses états sensibles afin de mieux gérer les crises. Se protéger de l’environnement extérieur, sans fuir au hasard. Garder le cap sur ce qu’on est : un être sensible et créatif. C’est savoir transformer l’hypersensible en créatif à l’écoute du monde.

 

Créer avec le monde du sensible

Bien souvent, le monde hyperstimulant heurte les hypersensibles. Par l’appropriation et le détournement cet univers sensoriel, le créatif peut naître.
L’ouïe, le toucher, la vue et l’odorat : un vaste palette à utiliser pour créer. Trouver le moyen d’exprimer ce qui nous heurte par l’expression artistique, la musique, le chant, le dessin, l’écriture…

Créons ensemble un mode d’expression de cette sensibilité.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à commenter.

12 conseils de psychologie positive

12 conseils de psychologie positive

La psychologie positive est un bon outil pour grandir et nous accompagner au quotidien dans la douceur. Chaque jour petits ou grands, nous avons besoin de cette petite voix intérieure qui nous guide pour devenir meilleur.

Ces 12 conseils devraient t’aider à mieux vivre ta différence et être en osmose avec toi-même.

 

1. Choisir ses questions

Ce sont celles que nous nous posons qui orientent notre parcours. À trop regarder ce qui ne va pas dans notre vie, on oublie ce qui fonctionne. C’est sur ces réussites-là qu’il faut construire l’avenir. Soyons positif. Voir le verre plein avant tout!

2. Croire en soi et croire en l’autre

Ce que je crois sur moi, construit mon destin. Les enfants qui réussissent se font confiance et connaissent leurs forces. Ils ont appris à se poser les bonnes questions.
Expérimenter, essayer, faire face à des situations difficiles par soi-même, est une manière de se dépasser. Croire en soi.

3. Apprendre à échouer ou échouer à apprendre

Lorsque le tout petit apprend à marcher, il apprend aussi à tomber. On se nourrit de ses échecs. Tout est possible.

4. Se donner la permission d’être humain

Savoir accepter ses élans positifs comme négatifs. Nous n’avons pas toujours des émotions positives ! On vit très bien avec cette dualité. Apprendre à s’accepter.

 5. Se confier

À son journal intime, à un ami, à un proche, cela aide à se sentir mieux. S’ouvrir aux autres.

6. Déceler les bénéfices

Mettre en place un journal de gratitude. Reconnaître les moments importants et positifs de sa vie. Merci la vie !

7. Simplifier

Se délivrer du superflu, vivre simplement, aller à l’essentiel.

8. Cultiver ses relations

Créer des instants de qualité avec ceux qu’on aime. Le potentiel de bonheur se mesure aux relations que vous avez avec votre famille, vos amis et votre capacité à être vrai avec votre entourage. Le don aux autres, Aimer.

9. Ne pas oublier son corps

Respecter son corps en faisant attention à son alimentation, en pratiquant un sport et en respectant son rythme de sommeil. Prendre soin de soi.

10. Être différent

Oser exprimer ce que l’on est vraiment. Être vrai !

11. Introduire les changements que l’on souhaite

Être force de propositions dans l’expérience de sa vie, s’exposer à la nouveauté, sortir de sa zone de confort. Oser.

12.Aimer son maintenant

Prendre de la hauteur pour apprécier ce que nous sommes, ce que l’on vit et reconnaître l’instant comme une richesse. Le Présent.

 

Vous avez apprécié cet article, laissez-moi un commentaire et surtout partagez-le !

L’école tue la créativité : Trouver son élément selon Ken Robinson

L’école tue la créativité : Trouver son élément selon Ken Robinson

Je me permets de reprendre le fabuleux livre de

Ken Robinson et Lou Aronica : Trouver son élément.

 

Si vous ne connaissez pas Ken, je vais tenter de vous parler de son approche :

 

 

 

 

Comment découvrir ses talents et ses passions pour transformer sa vie !

Cet ouvrage est la suite de L’élément, quand trouver sa voie peut tout changer !

Et bien oui, savoir reconnaître et faire reconnaître à nos enfants leur potentiel, dons, talents est une quête parentale fabuleuse à vivre. Avec 3 enfants, je reconnais que tous sont différents, et cela est riche en émotion de voir l’épanouissement de chacun dans telle ou telle discipline, action ou expérimentation personnelle.

Le plus fou c’est de voir le calme et la force de concentration qu’ils déploient dans ces conquêtes personnelles et lorsqu’ils découvrent leur pourquoi !

Tout au long de cet ouvrage, Ken Robinson propose des exercices : je n’en reprendrai qu’un ou deux pour vous laisser le loisir de choisir ceux qui vous inspirent lors de votre lecture ! Il nous aide à répondre à ces questions :

Et si je n’avais aucun talent particulier ?

Et si je n’avais aucune véritable passion ?

Et si je ne pouvais pas gagner ma vie à partir de mon élément ?

Que puis-je faire pour aider mes enfants à trouver leur élément ?

 

 

Voici un Mind Map (Scan P30,) de synthèse de ce livre. Dans un article futur, je vous proposerai des expérimentations de Mind Map, je vais me former à ce bel outil prochainement !

Voici un exemple d’exercice :

Prenez une grande feuille A3, faites réfléchir votre enfant sur ce qu’il aime faire dans la semaine, ce qu’il aime faire en général, ce pour quoi il a des aptitudes ou ce qui lui donne du plaisir. A l’aide de magazines ou catalogues faites un collage de toutes ces activités.
Ce support est un super outil pour construire ensemble un dialogue sur les aptitudes de votre enfant, ses moments de bonheur et pourquoi cela lui procure de belles sensations. Mais cela va aussi lui permettre de visualiser puis de verbaliser ses talents.
Faire cela en fin de vacances d’été est un super moyen d’attaquer la rentrée, se booster, mais aussi aiguiller les choix de nouvelles activités pour l’année. Bien s’engager par conscience de ses envies et de son potentiel !

 

 

Je propose de regarder les vidéos de Ken Robinson :

vidéo traduite en français :

http://www.bing.com/videos/search?q=ken+robinson&qpvt=ken+robinson&view=detail&mid=2E64663EDD4947072AED2E64663EDD4947072AED&FORM=VRDGAR

en anglais sous titrage français :

http://www.bing.com/videos/search?q=ken+robinson++sous+titr%c3%a9+fran%c3%a7ais&&view=detail&mid=568281C4A111CF719AC8568281C4A111CF719AC8&FORM=VRDGAR

Si vous comprenez l’anglais,

http://www.bing.com/videos/search?q=ken+robinson&qpvt=ken+robinson&view=detail&mid=87B484A34F5B028BDF3C87B484A34F5B028BDF3C&FORM=VRDGAR

Je finirais par cette citation :

« Nos enfants vivent dans un monde de changements immenses, de complexité croissante, de plus en plus d’interconnexions, et nous devons donc nous demander quel genre d’éducation faut-il à nos enfants pour s’épanouir dans ce monde. »
Ken Robinson

Oups !! Dernière chose, un vœux un peu fou mais je vais tout faire pour le réaliser : rencontrer Ken Robinson ! Il paraît que nous sommes à 3 personnes de la personne que l’on rêve de rencontrer, alors je pars donc en quête de ces 3 personnes.

Vous avez apprécié cet article, laissez-moi un commentaire et surtout partagez-le !

voici les ouvrages de référence de Ken Robinson à lire sans modération :

image Decitre

image Decitre

Inscrivez-vous et recevez notre cadeau !

8 cartes postales positives à fabriquer soi-même 

Merci pour votre inscription, surveillez votre boîte mails, vous allez recevoir votre CADEAU