Comment prendre soin de la créativité de nos enfants ?

Comment prendre soin de la créativité de nos enfants ?

Pas si simple de prendre soin de la créativité de nos enfants ! Et pourtant 

 

Aujourd’hui, en pleines vacances de printemps, j’ai envie de partager avec vous non pas mon quotidien mais les pépites offertes par le temps passé avec mes enfants créatifs.

Créer ensemble c’est renforcer la complicité. Ma fille de 12 ans, pré-adolescente, cultive un jardin secret créatif. Adroite et inventive, les tutorats sur Youtube, n’ont aucun secret pour elle. Nous avons profité du temps en duo sans les plus jeunes pour prendre 4 jours créatifs. Et quel bonheur !

 

 

 

Jour 1 : atelier pâte Fimo. Maman apprend en co-création avec sa fille : top de suivre les conseils de son enfant et de faire confiance. Chacun à tout âge, peut toujours apprendre. Ma fille est si fière de m’offrir son savoir faire.

 

Jour 2 : écriture d’un premier article pour Créazine, collaboration mère fille. Je suis si fière de voir l’envie qu’à ma fille de s’impliquer dans mon activité.

 

 

 

Jour 3 : atelier cuisine : atelier macarons.

 

 

Des astuces familiales à partager… quand maman se forme et transmet ses astuces pour un moment gourmand où tout le monde partage.

 

Jour 4 : salon Sugar et Scarp au Parc floral de Paris, à Vincennes. Merci à La tribu des idées pour le bon plan ! Une découverte pour toutes les 2.

 

 

 

 

 

 

 

Ces 4 jours nous ont permis de nous retrouver à deux, de prendre du temps et, sans rien dire, de nous connecter et de vivre 4 jours magiques.

Ce temps mère/fille m’a rappelé qu’il est si simple d’être un miroir croyant comme le défini si bien Julia Cameron.

 

  • Une petite définition avant tout : Les « miroirs croyants » sont des personnes qui voient le meilleur chez les personnes qui les entourent, qui renvoient une image de ces dernières plus vaste et plus remarquable que celle qu’elles peuvent avoir d’elles-mêmes.

 

Les « miroirs croyants » perçoivent le potentiel, les talents uniques, les passions et les envies des autres, ce qui leur permet d’accueillir les idées avec enthousiasme et confiance. Ils prennent soin de la créativité des autres et ont une attitude encourageante.

 

Chacun est en mesure d’être un miroir croyant pour son enfant ou pour les enfants que nous accompagnons en temps que professionnel. Il est nécessaire avant tout de laisser parler notre propre artiste intérieur. Etre en vérité et ne pas avoir peur ! Vous retrouvez cette même idée dans mon article  : être créatif, c’est vivre en conscience.

 

 

A avoir dans votre bibliothèque : petit rappel de mes 7 références sur la créativité : ICI

 

Dans son livre Libérez la créativité de vos enfants : éveiller le sens de l’émerveillement, Julia Cameron, nous offre une posture idéale et bienveillante pour accompagner son enfant dans la libération de sa créativité :  « le miroir croyant » .

 

 

 

« Nous sommes tous destinés à créer. Ceci peut se manifester de multiples façons, et ceux qui peuvent pratiquer, personnifier et transmettre l’acte de créer sont les « miroirs croyants » dont nous avons tous besoin. » – Julia Cameron

« Lorsque nous prenons soin de notre artiste intérieur en l’encourageant et en le respectant, nous comprenons comment encourager et respecter l’artiste intérieur de nos enfants. Lorsque nous leur renvoyons l’image de leurs principales et plus appréciables qualités, ils se développent en fonction et grandissent pour accomplir leur potentiel créatif. » – Julia Cameron

Julia Cameron nous offre ses concepts spirituels et ses outils pratiques pour amener consciemment un enfant vers une plus grande créativité ; l’aider à transformer en art ce qui le passionne ; éveiller le sens de l’émerveillement et le faire renaître en chacun de nous par la même occasion.

Grâce à ce livre, apprenez à cultiver vos ressources créatives tout en nourrissant celles des enfants qui vous entourent.

Dans de nombreux articles je vous évoque cette idée de faire ensemble, de grandir ensemble et surtout de suivre son intuition pour se créer et vivre en harmonie en famille et dans la classe.

Pour les adultes aussi :

Dans son livre libérez votre créativité, Julia Cameron révèle la part vitale de notre besoin créateur.

 

Se libérer et oser créer est notre nature humaine.

 

Donnez-vous enfin la permission d’exister et de créer.

 

Avez-vous renoncé à vos rêves d’enfant et d’adolescent ?

Vous laissez-vous influencer par vos peurs et votre raison ?

 

Pour Julia Cameron, plus l’écart se creuse entre notre Moi créateur et notre Moi rationnel, plus notre goût de vivre s’émousse. En levant nos blocages, nos mauvaises habitudes et nos inhibitions, on libère une vitalité et une créativité inestimables. Libérez votre créativité montre le chemin de l’élan créateur et libérateur. Un livre précieux pour devenir enfin la personne que vous avez toujours rêvé d’être.

 

Je travaille pour mettre un place un programme sur plusieurs semaines pour libérer et oser être créatif, être SOI !

Voici le sommaire du libre Libéré votre créativité, oser dire oui à la vie !

◦L’art d’une vie créative

◦L’élèctricité spirituelle

◦Les outils de base

◦Retrouver le sentiment de sécurité

◦Retrouver un sentiment d’identité

◦Retrouver un sentiment de puissance

◦Retrouver le sentiment d’intégrité

◦Retrouver le sentiment du possible

◦Retrouver le sens de l’abondance

◦Retrouver le sens des liens

◦Retrouver un sentiment de force

◦Retrouver le sentiment de compassion

◦Retrouver le sentiment de protection

◦Retrouver le sentiment d’autonomie

◦Retrouver le sens de la foi

◦Les chemins de la créativité ; Formation d’un cercle sacré

◦La prière d’un artiste

 

Passez de belles vacances pour ceux qui sont encore sous le soleil au repos en famille. Pour ceux qui ont repris le travail, profitez des weekend pour instaurer des temps de partage créatifs en famille.

A très vite sur Facebook ou youtube. Likez et abonnez-vous vite ! Mille bises ensoleillées mes pépites !

 

Bonne lecture mes pépites.

Attention pépite : coloriage animé !

Attention pépite : coloriage animé !

Une pépite animé : simple comme un coloriage mais le petit plus, le dessin s’ anime.

 

Je vous présente, Les cahiers dessin animé, Claire FAY, aux éditions animées

COMMENT ÇA MARCHE ?

 

1. Je colorie    2. Je prends en photo    3. Magique ! Ça s’anime

 

 

Il vous faut tout de même l’application PopingBooks(r) disponible sur App Store et Google Play 3.

Ces livres sont le fruit d’une rencontre, comme souvent, ici, Claire et Pierrick :

CLAIRE – Un jour je reçois un email d’un inconnu qui me dit : « J’ai une idée pour associer le coloriage classique au monde du numérique. Je peux développer la solution mais j’ai besoin de toi pour la mettre en oeuvre. J’observe ton travail depuis ton premier cahier et je pense que tu es la collaboratrice idéale. On boit un café pour que je t’explique en détail ? » Il m’avait toujours intéressé de me confronter au numérique alors j’ai accepté de rencontrer cet inconnu, et voilà le résultat ! Comment avez-vous eu cette idée ?

PIERRICK – Je cherchais un moyen d’éloigner mon neveu de 7 ans de sa console et de le détourner des dessins animés qu’il regarde passivement. Un jour je lui ai appris à coder son propre jeu vidéo et il a délaissé sa console ! C’est ainsi que l’idée m’est venue de proposer aux enfants le moyen de créer leurs propres contenus numériques. Le coloriage s’est imposé de lui-même. Mais il a fallu que je rencontre la créativité de Claire pour que le concept aboutisse au résultat actuel. Comment le Cahier de Dessin Animé sera accueilli par les enfants et les parents selon vous ?

CLAIRE – Ayant travaillé sur des films d’animation, j’ai trouvé absolument magique de voir son dessin prendre vie. Proposer à un enfant de faire vivre son coloriage va le fasciner. Il pourra même envoyer son mini film fait pendant les vacances à ses parents restés au travail. Les parents qui sont déjà très fiers des dessins de leurs enfants seront encore plus fiers de regarder leur dessin… Animé !

PIERRICK – Dès le plus bas âge on apprend à recréer les médias qui nous distraient : à 3 ans on dessine les animaux de notre premier livre, puis on chante les morceaux qu’on écoute. A 7 ans on fait des rédactions, à l’image des histoires qu’on lit dans les magazines ou livres pour enfants, puis on se crée notre propre planche de BD et on crée nos propres films. Créer son propre dessin animé ou son jeu vidéo a toujours été inaccessible aux amateurs. Le Cahier de Dessin Animé et la technologie PopingBook(r) en font un jeu d’enfant ! Je vois déjà parents et enfants en train de s’amuser à créer ensemble des films d’animation à leur image.

 

Le sujet du Cahier et du film d’animation : Mise en avant du coloriage de l’enfant (couleurs, noir & blanc, motifs géométriques, lignes, taches) sur le pelage ou le plumage des animaux. L’enfant découvre dans le film que les couleurs et motifs des animaux ont leur raison d’être pour : se montrer, séduire, se camoufler, disparaître, se défendre, impressionner.

 

Vous retrouvez des liens pour l‘achat sur Cultura en cliquant sur chaque image.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La petite vidéo de présentation…

Alors convaincus ! Merci de me suivre, à très vite sur ma page Facebook  pour liker ou pour vous abonner à ma chaine youtube.

Belles vacances à tous

Flow, attention édition limitée

Flow, attention édition limitée

Flow : Book for paper lovers

 

 

 

Flow est un livre écrit en anglais comme vous pouvez le lire sur la couverture. Il est enfin disponible en France.

 

 

 

 

 

Il y a plus de 300 pages de petits plaisirs en papier (lettres, autocollants, carnet, activité construction, calendrier … )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande se livre pour un week-end de créativité.

De plus, les illustrations sont très inspirantes.

Ce livre vous plaira encore plus si vous n’êtes pas un grand friand de livres ou pas un bon lecteur ; car on a besoin d’être créative et non pas lecteur quand on feuillette se livre.

Conseil activité/lecture de Rose 12 ans

 

 

 

 

 

 

Alors foncez vite l’acheter en librairie, attention c’est une édition limitée.

Belles vacances créatives avec ce superbe support créatif.

La tribu des idées : le magazine familial du DIY

La tribu des idées : le magazine familial du DIY

 

Notre nouvelle rencontre inspirante : Virginie Ratto et son tout nouveau magazine DIY français !

 

Virginie Ratto est une belle rencontre facebook. Nous partageons nos expériences créatives comme de nombreux membres sur le groupe « Ma vie créative ». Lorsque Virginie a présenté son projet, j’ai tout de suite senti qu’il était en total cohérence avec Créazine.

Ce magazine DIY unique pour la famille traite de la volonté de faire aboutir des idées créatives et de faire avec les mains.

Pouvoir expérimenter et oser créer à tous les âges.

Pour cela ce magazine DIY regroupe une palette colorée de manipulation à faire soi-même et des articles de fond.

 

Au delà du beau résultat, La tribu des idées concrétise une idée. La conviction que le projet est beau et bon est si forte que cette idée doit  se matérialiser malgré ce que cela peut coûter ! On se rejoint sur ce point !

 

 

 

 

 

 

J’ai donc proposé à Virginie de nous parler de son parcours créatifs comme toutes nos interviews de personnes inspirantes, Virginie c’est prêtée au jeu du questions-réponses !

Un grand merci à elle pour notre soirée skype et son retour d’expérience.

 

À 7 ans, vos rêves et vos passions ?

À 7 ans, je savais déjà que je voulais travailler dans le domaine de l’enfance. Je jouais beaucoup à la poupée, j’ai voulu être pédiatre, puis assistante maternelle ou encore sage-femme. Je changeais souvent d’avis, mais ça tournait quand même autour des enfants. À côté de ça, j’étais déjà passionnée par la presse magazine (je lisais Le Journal de Mickey, Okapi, etc.) et par les loisirs créatifs (c’était la grande époque de la pâte à sel).

 

Pour vous, c’est quoi être créatif ?

C’est avoir des idées, sans cesse. Sans savoir si l’on réussi à les mettre en œuvre un jour. Parfois ça fonctionne et parfois, par manque de temps, d’outils ou d’expérience, ça n’aboutit pas, mais une autre idée prend la relève, et ainsi de suite.

 

Comment créez-vous vos projets ?

Je ne suis pas un schéma particulier, ça vient comme ça. Le seul point commun entre tous mes projets, c’est qu’il faut que ça aille relativement vite. J’ai du mal à faire des plans sur le long terme.

 

Comment se traduit votre créativité au quotidien ?

J’ai de nombreux carnets sur lesquels je note toutes mes idées, pour des projets personnels et professionnels. J’adore pouvoir conseiller mes proches quand ils ont besoin d’idées pour un projet de déco ou autres. Et à la maison, il se passe rarement une journée sans que je tente une recette de cuisine, que j’aménage le jardin ou que je fignole la déco.

Ça entraîne aussi pas mal de défaut. J’ai par exemple parfois du mal à me concentrer sur une tâche. Je déteste la procrastination, je suis plutôt de l’école du « if not now, then when ? » (si on ne le fait pas maintenant, alors quand ? ). Du coup j’ai tendance à lancer plein de choses à la fois, et il m’arrive parfois de faire brûler la casserole, ou d’oublier des rendez-vous importants…

Ah oui, et le bazar aussi. Même si je me force à le ranger de temps en temps mon bureau ne reste pas en ordre longtemps.

 

Un conseil pour des jeunes passionnés, créatifs habités par l’envie d’autre chose que des valeurs scolaires.

C’est une question difficile. Une partie de moi a envie dire que l’école n’est pas une fin en soi et qu’il faut vivre ses passions à fond, mais mon expérience dit plutôt le contraire… J’ai suivi un parcours plutôt classique, j’ai décroché un master en économie et en communication, rien de très fou, et pourtant ça ne m’a jamais empêché d’exprimer ma créativité. C’est peut-être idiot, mais je pense que j’avais besoin de ce sentiment de « sécurité » qu’apporte le diplôme. Même si on suit des études jusqu’à trente ans, il est ensuite possible de retourner à ses passions. En fait je pense qu’il n’y a pas de modèle, de parcours qui soit juste ou faux. Je pense que l’instinct joue un rôle très important dans tout ça.

 

 

Et si on parlait plus précisément de votre magazine, la tribus des idées dites nous :

 

Quelle est la tranche d’âge des enfants ciblés notamment pour les tutorats ?

Il y a des tutos qui s’adressent aux adultes qui veulent créer pour les enfants, et d’autres qui s’adressent directement aux enfants. C’est difficile de définir une tranche d’âge. Il y a des enfants qui aimeront les loisirs créatifs toute leur vie, et d’autres qui ne seront plus intéressés à 10 ans. Si je dois absolument donner une tranche d’âge, je dirais 3 à 12 ans, mais c’est vraiment une moyenne.

 

 

Les articles de fonds suivent quelles lignes éditoriales ?

On insiste beaucoup sur l’idée de partage, de passer du bon temps en famille, avec les enfants. On tente de donner des idées et des clés pour sortir un peu les enfants des écrans et leur montrer d’autres façons de s’amuser. Enfin bien sûr, on défend des valeurs essentielles comme la bienveillance, l’éducation positive ou encore le respect de l’environnement.

 

 

 

 

 

 

 

Les hors séries seront organisés avec la même structure édito ?

Pas tout à fait. Les hors-séries seront beaucoup plus « pratiques » et articulés autour d’une thématique. On y retrouvera essentiellement des tutos et des inspirations. En revanche, on restera sur cette idée de créer avec et pour les enfants.

 

J’espère que vous aller foncer au kiosque presse le plus proche de chez vous pour découvrir ce beau projet et vivre une multitude d’expériences créatives en famille pendant ces vacances de printemps. Bonnes vacances à toutes mes pépites !

Super construction de maquettes pour découvrir les secrets de l’architecture

Super construction de maquettes pour découvrir les secrets de l’architecture

 

 

Fabrique les plus remarquables super constructions et découvre les secrets de l’architecture – 10 superbes maquettes à construire, Auteur Iam Graham et Ian Murray, traduit par Bruno Porlier. Edition Gallimard jeunesse

 

 

Deviens un bâtisseur ! Découvre l’histoire et la technique à l’origine des plus impressionnantes constructions à travers le monde, depuis les pyramides d’Egypte jusqu’aux gratte-ciel de New York. Grâce aux pièces fournies dans ce coffret, tu vas pouvoir construire la tour Eiffel, l’Empire State Building ou le pont du Golden Gate. Des pas à pas simples à suivre pour construire chaque maquette. Des pages documentaires passionnantes sur chaque monument.

 

 

Construis 10 maquettes à l’aide des pièces en carton, des boulons. des écrous et des ficelles fournis dans le coffret.

Images de détails intérieurs du livre prises à loccasion du salon deu livre de jeunnesse de Montreuil sous bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous partagerai plusieurs ouvrages sur le sujet si ce thème intéresse vos enfants !

Si cet ouvrage vous a appelle et que vous l’avez découvert à la maison, laisser nous vos commentaires et partageons nos regards sur ces beaux ouvrages.

 

 

 

Partagez sur les réseaux sociaux, parlez de nous à vos amis, qu’ils nous rejoignent.

Retrouvez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/creazinelemag/

Et abonnez-vous à notre chaine youtube : https://www.youtube.com/watch?v=wt8a1fwCiyQ

pour plus de vidéos inspirantes.

Merci à tous et toutes pour votre confiance et belle journée créative.

 

Être créatif dans ses cours, c’est possible ! Et bien Osons !

Être créatif dans ses cours, c’est possible ! Et bien Osons !

 

Enseigner, être un bon pédagogue, impulser le goût du savoir à ses élèves n’est pas chose facile pour tous et tous les jours. Et surtout, cela n’est pas inné. Le tâtonnement, l’expérience, l’amour de son métier donnent la force chaque jour de grandir soi-même.

 

Bien souvent on se retrouve pris dans un rituel. On recrache son savoir sans inspiration et parfois avec ennuie !

Chaque fois que je rentre en classe, je me pose les questions suivantes :

comment ne pas m’ennuyer et donner des outils captivants à mes élèves ?

Que vais-je inventer aujourd’hui ?

Vont-ils avoir des étoiles dans les yeux ?

 

 

Voici un partage de mes expériences pédagogiques de mes 10 années d’enseignement dans différents niveaux et contexte d’enseignement.

Je vous délivre mes 4 encrages personnels pour rester créative et offrir le meilleur de moi-même à mes élèves.

 

 

 

1. Elaborer un projet qui va favoriser les différentes dimensions de l’apprentissage :

  • expression,
  • apprentissage des outils techniques,
  • mémorisation ,
  • expérimentation.

Exemple pratique : sur plusieurs séances abordons la notion de frontières (limites) notion géographique, littéraire, philosophique, architecturale et urbaine…

  • Pour l’expression : les barrières physiques dans le jeu : expérimentation sportive, exprimer ce que cela me fait de me confronter à l’autre physiquement…corps et  le non-verbale
  • Pour les outils techniques : lui faire écrire un cours texte… suite à projection d’un court métrage ou à la lecture de livres, le dessin… Mettre l’enfant en mode narratif.
  • Pour la mémorisation : intégrer son corps et son mouvement dans la compréhension et donc la mémorisation de notions complexes et abstraites.
  • Pour l’expérimentation : Construire des limites bâties ou non pour valider les notions aborder dans les lectures, films, techniques diverses.

Bien évidemment, cet exemple mérite d’être approfondi, mais cela n’est pas le propos aujourd’hui. Je tente juste de vous faire comprendre le dispositif global du mode créatif.

 

 

2. Mettre en place un dispositif relationnel qui favorise la collaboration :

 

En groupe classe, il n’est pas toujours facile de s’exprimer.

Dans le groupe, prendre chacun là où il est pour l’amener vers le meilleur de lui-même. Donner l’occasion à chacun de pouvoir exprimer qui il est, dans ses joies, ses peines, ses difficultés, ses victoires.

 

Exemple pratique : le binôme est un bon moyen de faire évoluer sa communication, travailler sur ses peurs et surtout cadre idéal pour trouver la force d’être soi, se compléter et collaborer. L’affect est le moteur de la plupart des enfants, avec de l’amour ils déplacent des montagnes. Alors que la collaboration est naturelle chez eux, utilisons ce don pour créer un climat de travail nouveau.

 

 

3. Sortir du cadre, aller au-delà du savoirs appris dans le cadre scolaire pour offrir une vision et une démarche personnelle qui s’enracine dans la durée.

 

Notre intervention doit permettre la création d’un regard sur le monde qui va bien au-delà du simple cours. Nos jeunes manquent bien souvent de vision et d’engagement. Leur permettre de révéler leurs passions et ce qui les fait vibrer est une source de bonheur pour tout adulte bienveillant.

Exemple pratique : Investir tous les champs créatifs, créer des périodes différentes sur les notions à aborder, travailler en mode workshop, expérimenter dans le but de valider des notions puis reprendre sur une plus longue période des outils plus traditionnels. Recréer la surprise avec une sortie à thème, pour décontextualiser le savoir. L’objectif est de créer la surprise,apporter de la nouveauté et de la variété sur des périodes différentes, 1 un jour, une semaine, 1h voire 1 minute).

 

4. Mettre en place une pédagogie créative par expérimentation, rebond et ajustement.

Savoir être à l’écoute de l’ambiance de la classe, de son humeur, de sa psychologie. Mettre à profit le lien entre chacun pour créer du renouveau et se surprendre soi-même. Être capable dans instant et par instinct de changer spontanément le cadre de votre enseignement, le dispositif ou  la disposition de la classe…

Exemple pratique : Lors d’un cours adapté à la classe au savoir ou à la notion abordée, regrouper les tables par 2, en cercles en U, en mode conférence pour un jeux d’improvisation…Savoir utiliser les ressources humaines, et les connaissances de sa classe.

 

 

Voici une belle initiative du collège Montesquieu Sainte Marie au Havre : des collégiens découvrent la joie d’écrire.

Chaque année une cinquantaine d’élèves ayant des troubles spécifiques des apprentissages (dyslexie, dysphasie, dyspraxie…) se retrouvent autour d’un projet de création d’un livre documentaire. Cette classe motivée change petit à petit son regard sur l‘écriture et la lecture.

Des outils spécifiques sur tablette ont été mis en place pour prendre en photo les pages de livres intéressants et les retranscrire à l’oral ( application Office Lens). Les visites dans la bibliothèque deviennent un vrai plaisir. Différents groupes de recherche s’organisent autour de thème : le théâtre d’avant guerre, la musique, la peinture, les auteurs et l’architecture. Ils n’ont plus d’appréhension vis-à-vis de l’écriture. Ils ont des idées et les outils pour les mettre en oeuvre.

Leur ouvrage sera terminé pour les vacances de printemps. Nous leurs souhaitons une belle route !

 

 

Savoir utiliser toutes les ressources, humaine, physique et des connaissances de sa classe.

 

 

Faites-vous confiance et faites leurs confiances, petits comme grands, vous donnerez tout le meilleur de vous-même.

 

 

 

Si vous désirez partager vos expériences de pédagogues envoyez-moi par mail un message, vos photos, nous partagerons avec notre communauté.

Que pensez-vous de de la création d’ un groupe Facebook pour que nous partagions nos expériences de pédagogie créative ?

Bon weekend mes pépites.