Dernière semaine pour aller voir Chaplin au Philarmonie!

par | Jan 20, 2020 | Film d'animation

 

 

Exposition Charlie Chaplin, l’homme-orchestre | Du 11 octobre 2019 au 26 janvier 2020 | Philharmonie

 

La dernière semaine avant la fermeture de cette belle exposition musicale sur l’univers de Charlie Chaplin.

Voici un extrait, bande annonce.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=FiblJYO8veE&feature=emb_logo

 

Rencontre avec Sam Stourdzé, commissaire de l’exposition Charlie Chaplin, l’homme-orchestre (Musée de la musique, 11 octobre 2019 – 26 janvier 2020).

Pour en savoir plus : 

https://philharmoniedeparis.fr/fr/exp…

https://www.youtube.com/watch?v=GoHjtUSgerY

 

L’EXPOSITION

Musicien autodidacte dès l’adolescence, Charlie Chaplin quitte à vingt-cinq ans l’univers du musichall pour celui du cinéma. Avec l’invention de Charlot, le cinéaste affirme la suprématie de la pantomime. Ce corps dansant, presque musical, au langage universel et aux mouvements impulsant le rythme du montage, s’impose comme principal ressort poétique et comique de son art. Au point qu’en 1927, lorsque le cinéma mondial bascule du muet au parlant, Chaplin résiste et mise de plus belle sur l’éloquence musicale de ses films. Il signe désormais la partition de toutes ses œuvres et invente un comique sonore où bruitages et musique se répondent.

 
AU COMMENCEMENT – CHAPLIN ET LE MUSIC-HALL

pastedGraphic.png

Chaplin lors de sa première tournée avec la troupe de Fred Karno, juin 1911 © Roy Export Co. Ltd

 

Né dans un quartier pauvre de Londres le 16 avril 1889, Charlie Chaplin déploie très tôt ses talents d’artiste. Ses parents, Charles et Hannah Chaplin, sont chanteurs de music-hall et Charlie monte très jeune sur les planches.

 

« Pendant cette tournée, j’avais avec moi mon violon et mon violoncelle. Depuis l’âge de seize ans, je m’exerçais de quatre à six heures par jour dans ma chambre. […] J’avais de grandes ambitions de devenir un artiste de concert ou à défaut de cela, d’utiliser mes talents de violoniste dans un numéro de music-hall, mais à mesure que le temps passait je me rendais compte que je ne pourrais jamais être excellent et je renonçai. »

UN CORPS QUI DANSE : L’INVENTION DE CHARLOT

Le petit vagabond à la démarche chaloupée apparaît dès 1914 avec Charlot est content de lui. À peine quatre ans plus tard, Chaplin est connu dans le monde entier : il a inventé un personnage à la silhouette reconnaissable entre mille. Dans ses premiers films, l’humour est féroce, mais la cruauté s’estompe peu à peu et le vagabond se nimbe d’un halo de poésie. Chaplin impose la dimension musicale de son personnage comme ressort comique et poétique. La drôlerie tient dans ce corps en mouvement, chorégraphié comme celui d’un danseur, parfaitement accordé au rythme du montage ; un corps constamment en équilibre, comme mû par des forces contraires, en action-réaction avec le monde qui l’environne. Cette silhouette au langage universel imprègne l’imaginaire du public comme des artistes d’avant-garde, en tant qu’incarnation d’un art en mouvement.