Attention pépites : salon du livre jeunesse, Montreuil, 2019

par | Déc 5, 2018 | Bibliotheque, Parentalité créative, Pédagogie créative

Découverte et rencontre 2019

Même si le salon du livre est devenu une tradition depuis 5 ans. Équilibre parfois bien difficile de découvrir de belles et nouvelles choses dans cette foule et le foisonnement de ce qui est ouvert.
Je suis toujours à la recherche de nouvelles pépites. Cette année encore l’univers du livre pour enfants me surprend et m’emerveille.

J’ai découvert quelques belles rencontres littéraire mais pas que…

De belles rencontres tout court et notamment celle par hasard avec le chanteur et auteur Aldebert.
Aldebert raconte…

 

 

 

 

 

 

 

Rien que pour le plaisir… à écouter et savourer comme une gourmandise…

https://www.youtube.com/watch?v=D1H7uyWL4bU

Cet événement est aussi l’occasion de rencontrer de nouveau type d’ouvrage et le kamishibaï en est un!

Kamishibaï signifie littéralement : « théâtre de papier ». C’est une technique de contage d’origine japonaise basée sur des images qui défilent dans un butaï (théâtre en bois), à trois portes. Un kamishibaï est composé d’un ensemble de planches cartonnées numérotées (entre 10 et 18 pour la plupart), racontant une histoire. Chaque planche met en scène un épisode du récit, le recto pour l’illustration, le verso réservé au texte dit par le narrateur. Les planches sont introduites dans la glissière latérale du butaï dans l’ordre de leur numérotation.

En ouvrant les volets du butaï le public découvre les illustrations tandis que le narrateur lit le texte en faisant défiler les planches les unes après les autres sous les yeux ébahis des spectateurs. Le kamishibaï peut être utilisé facilement dans différents types de structures (bibliothèques, écoles, crèches, centres de loisirs, orthophonistes, hôpitaux, prisons, maisons de retraite…).

Il est irremplaçable pour l’alphabétisation, la lecture de l’image, l’apprentissage de la lecture à haute voix, la création et l’écriture d’histoires par les enfants. Le kamishibaï fait travailler : la recherche historique, géographique, inventive, le français, l’écriture, le dialogue, l’expression écrite, l’expression orale, le dessin, la mise en page, le découpage de l’histoire (story board),le travail de groupe, le respect du travail de l’autre, la vie sociale… et sans doute d’autres éléments qu’on peut ajouter à la liste.

 

 

 

 

 

 

 

 

kamishibaï : Au menu ce soir de Yousuke Karasawa (ed Lirabelle) lu par Muriel Chamak, médiathèque de Malakoff.

https://www.youtube.com/watch?v=UBgC5J0Yd14

Merci Muriel pour cette belle lecture.

 

La suite de mes découvertes sera dévoilée dans de nouveaux articles prochainement  en ligne, à très vite…

Je vous laisse naviger dans ces univers très différents et apprécier comme moi ce vent de poésie.

Bonne découverte, rencontre et lecture à tous.

Inscrivez-vous et recevez votre cadeau !

Un poster pour booster vos journées

Merci pour votre inscription, surveillez votre boîte mails, vous allez recevoir votre CADEAU