L ‘école et La méthode E.S.P.E.R.E, Jaques Salomé

par | Oct 15, 2019 | Articles

 

 

Lors d’une conférence débat sur la créativité, j’ai rencontré deux formatrices de la méthode ESPERE. Au détour de mes lectures de préparation de ma rentrée je retombe sur un beau texte de Jaques Salomé pour les enseignants. Cela me donne l’envie de vous le partager et de vous présenter sa méthode, simple et belle.

Vous retrouverai le texte : Supplique d’un enfant à ses enseignants par Jacques Salomé

«Le difficile n’est pas d’apprendre ce qu’on ne sait pas, c’est d’apprendre ce qu’on sait.» Jacques Salomé

 

  1. La méthode E.S.P.E.R.E

Concepts de base pour développer une relation vivante.

Se définir le plus clairement possible autour de 4 démarches :

 

Oser demander, oser donner, oser recevoir, oser refuser

 

  1. Oser demander


    Oser demander c’est…

    • prendre le risque d’un refus ou d’être comblé.
    • pouvoir établir une réciprocité.
    • créer une alternance dans les propositions.

     

    Si je suis libre de ma demande… l’autre est libre de sa réponse.

    L’expression d’une demande est possible sur plusieurs plans :
     
    • Demande d’être entendu.
    • Demande d’être reconnu.
    • Demande d’être satisfait.

     

    Pour établir une relation vivante, j’apprends à faire la distinction entre désir et demande.
     
    • Le désir a besoin d’être entendu et reconnu, pas forcément comblé.
    • La demande a besoin d’être satisfaite directement ou indirectement.

    Si elle est entendue, elle sera moins exigeante.

     

    Une demande ouverte est :
    • une véritable proposition.
    • une invitation.

Un don possible qui ne présuppose pas la réponse de l’autre. La demande libre laisse l’autre libre de sa réponse.

 

2. Oser donner

Oser donner c’est…

• mettre à la disposition de l’autre.
• offrir gratuitement sans attente ultérieure, sans contrepartie.
• approuver ou confirmer l’autre par rapport à lui-même.
 
Donner renvoie aux différentes significations des dons et cadeaux.
Donner ou se donner peut avoir de multiples sens ou enjeux, au-delà des intentions apparentes.

 

J’offre un cadeau après en avoir reçu un = c’est rendre dans un sens de réciprocité, ou de refus.

Je m’occupe de mes enfants =
je donne du temps, des soins, de l’intérêt, une confirmation ;
j’ai aussi des «attentes» sur ce que l’enfant doit être ; faire ou sentir.

Je donne à l’autre dans le couple =
de mon temps, de l’amour, des attentions, je me sacrifie ;
j’ai aussi des attentes, des peurs, j’induis «l’endettement» de l’autre envers moi.
 
Donner peut être ambigu quand il signifie :

« Je te donne ce que je voudrais recevoir ». Dans ce cas l’autre ne recevra rien ! et je nie les différences entre moi et l’autre.

« Je te donne pour que tu penses à moi. » Je crée une dépendance.

Trop donner en faisant pour l’autre débouche sur des contraintes imposées à l’autre avec de bonnes intentions.

Un don réel est dénué d’exigences.
Un don assorti de condition est un troc relationnel.

 

3. Oser recevoir

Oser recevoir c’est…
 
• s’ouvrir à l’imprévisible, à l’inconnu.
• laisser venir à moi les gratifications, les marques d’intérêt,
sans les minimiser ou les disqualifier.
• accueillir les différences comme les ressemblances.
• accepter la mise en mots de l’autre
• accepter des refus ou des remises en cause venant de l’autre
sans les confondre avec une mise en cause de moi-même.

 

Dans la relation, recevoir c’est :

• l’ouverture, l’accueil, l’acceptation.
• amplifier et accroître l’autre et moi-même.

 

Recevoir met en jeu :

Mes peurs
de l’envahissement ou de l’intrusion.
de la critique, reçue comme une menace.
d’être remis(e) en cause.
d’être disqualifié(e).
d’être dépendant(e) ou redevable.
 
Mes besoins

de reconnaissance.
d’approbation.

de maintenir la distance avec l’extérieur.

Recevoir est à double tranchant : ouverture féconde et risque d’intrusion dans mon univers.
Je prends le risque d’être influencé, donc de changer.

 

4. Oser refuser

Oser refuser c’est…

• dire non.

• m’affirmer, me positionner différemment.

• décliner, reporter, décommander.

• ne pas accepter d’accorder ce qui m’est demandé.

• ne pas consentir.

Refuser se vit sur deux registres opposés :

Affirmatif

• Je peux me construire dans le non.

• Je me respecte et j’affirme ce que je ne désire pas

ou ce qui n’est pas bon pour moi.

• Je suis capable de me définir.

et je renonce à l’approbation de l’autre.

 

Privatif

• Je peux me priver, me frustrer.

• Je punis, je prive, je met l’autre en difficulté.

• Je rejette, j’ignore.

 

Refuser en restant centré sur moi :

• Je respecte et j’exprime mes besoins, mes ressentis.

• Je reste cohérent avec ma capacité à recevoir et à donner.

• Je dis non pour moi, non pour m’opposer à l’autre.

• Je me différencie, je me protège.

 

C’est en osant dire non à l’autre, que j’apprends à me dire oui à moi-même.

Pour aller plus loin et retrouver des articles de Jaques Salomé :

http://www.j-salome.com

à très bientôt dans un nouvel article !

Inscrivez-vous et recevez votre cadeau !

Un poster pour booster vos journées

Merci pour votre inscription, surveillez votre boîte mails, vous allez recevoir votre CADEAU