Les 3 secrets d’une parentalité créative

par | Juil 25, 2017 | creatif

Eveiller l’étincelle créative de votre enfant dans sa petite enfance et garder le feu de la passion en lui à l’adolescence

 

Dans un monde en perpétuelle évolution, les métiers de demain n’existant pas encore, notre rôle de parents est de donner à nos enfants les outils déterminants pour se construire une vie riche et heureuse, afin qu’ils puissent faire le bon choix pour leur avenir. Laissez-moi partager avec vous mes découvertes sur la parentalité créative.

 

« Le monde moderne se moque bien de ce que vous savez. Il s’intéresse à ce que vous savez en faire. Il a besoin de gens créatifs, capables de croiser les sujets quand l’école française fait encore trop réciter des leçons. En France plus qu’ailleurs, on n’enseigne pas suffisamment ce qui sera pertinent pour réussir sa vie ! », a récemment déclaré Andreas Schleicher, directeur de l’éducation de l’OCDE, responsable des études PISA.

 

Aujourd’hui, la créativité est une valeur en hausse, revendiquée par tous.

« La créativité permet de s’accomplir, de se ressourcer et de prendre du plaisir, dans une production personnelle et originale », précise Hubert Ripoll, professeur d’université et psychologue, auteur du livre « Enquête sur le secret des créateurs ». Fondateur du premier laboratoire français de psychologie cognitive appliquée au sport et président honoraire de la Société française de psychologie du sport, Hubert Ripoll est professeur à la Faculté des sciences du sport de l’Université d’Aix-Marseille

Comment devient-on créateur et pourquoi le reste-t-on ? Pour le savoir, Hubert Ripoll, est allé à la rencontre de vingt-quatre artistes, scientifiques, inventeurs, de tous horizons et ayant atteint la consécration. Sondant leurs imaginaires, travaillant au jaillissement de leurs souvenirs enfouis, il révèle ici ce qui pousse à créer : une émotion fulgurante, ressentie dans l’enfance, et qui embrase l’imaginaire. Nul besoin d’avoir un « don » ou du « génie » : cette émotion, chacun peut l’éprouver et s’en nourrir. Dès lors, pourquoi certains plutôt que d’autres basculent-ils dans la création ? Comment entretiennent-ils la flamme créatrice ? Que cherchent-ils vraiment quand ils créent ? Et jusqu’où sont-ils prêts à aller ?

Désireux de lire son livre, voici le lien :

http://payot-rivages.net/livre_Enquete-sur-le-secret-des-createurs-Hubert-RIPOLL_ean13_9782228913171.html

 

Dans notre quotidien à tous, les ateliers et loisirs « créatifs » pour petits et grands se multiplient ; les jeux estampillés « créatifs » figurent en tête de gondoles. Même les entreprises stimulent l’imagination de leurs employés avec des séances de « brainstorming » en séminaires propices à faire jaillir les idées.

Si la créativité permet l’épanouissement personnel, c’est aussi un moyen d’améliorer l’adaptation de l’individu en vue d’augmenter ses performances. C’est une ressource vitale pour l’avenir de nos enfants.

 

Un enfant créatif… mais au fait c’est quoi dans l’idéal : un enfant qui passerait ses journées à jouer avec passion, à vibrer devant les opportunités et le monde qui l’entoure. Un enfant en pleine conscience de son potentiel, respectueux des autres, bienveillant et aidant, un adolescent joyeux et apaisé, ancré, en quête permanente de progrès intérieur. Est-ce possible ?

Si la créativité est le fait de rencontres avec un environnement riche, construit et bienveillant, alors quelle est notre rôle à nous parents ?

 

Petit préambule avant de vous donner mes découvertes pour une parentalité créative : soyons clair, il ne faut compter que sur vous, à l’école le plus souvent, le mot créativité est un gros mot. L’école, censée être un lieu privilégié d’éveil, est bien souvent accusée de faire baisser, voire de brider le potentiel créatif des élèves, et ce dès la fin de la maternelle. Sur Youtube, la conférence de Ken Robinson intitulée «  Le système éducatif tue la créativité « . Cet universitaire anglais dénoncé avec humour les ravages d’une pédagogie standardisée et plaide pour une école qui favorise la créativité. Dans son ouvrage, “Trouver son élément”, il prône une quête de connaissance de soi, de ses dons et de ses talents pour choisir sa vie et devenir le créateur de son parcours de vie.

 

 

L’importance de l’accompagnement familial

Hubert Ripoll insiste sur l’importance de l’accompagnement familial dans la démarche créatrice. Il souligne le rôle essentiel des grands-parents, débarrassés des contraintes liées à la réussite de l’enfant. Ouverts, tolérants, bienveillants, ils sont plus dans la recherche de l’épanouissement que celle, parfois effrénée, de l’acquisition de compétences.

Les parents, en effet, sont souvent tiraillés entre deux exigences contradictoires : l’épanouissement de leur enfant et les performances scolaires et sportives. Ils démultiplient les activités de leurs enfants. Certains amis de mes enfants ont jusqu’à 8 activités par semaine ! La base de cet accompagnement est le don se son temps et de son écoute.

Être créatif ne se décrète pas, c’est un mode de vie.

 

La multiplication des écrans a aggravé la situation. Le jeu libre est devenu le parent pauvre de l’éducation. L’adulte doit s’efforcer de préserver un espace de liberté, de répondre aux attentes de l’enfant qui veut bricoler, jardiner, construire, aménager, détourner un objet de son usage. En évitant de faire à sa place, de guider sa main ou de l’obliger à finir sa « création », qui n’appartient qu’à lui seul. Tout cela contribue à lui donner confiance en lui-même.

 

Être créatif est une tournure d’esprit.

 

« En famille, cela consiste à laisser du jeu entre soi et le monde, à s’autoriser la fantaisie », estime la psychanalyste France Schott-Billmann.

 

Pour la faire émerger, il faut arriver à se détendre, à s’émerveiller, à partager les capacités créatives de son enfant. Poser un regard créatif sur le monde, stimuler l’oreille, le goût ou l’odorat (qui peuvent l’être aussi), permet de trouver en soi un chemin de liberté.

C’est pourquoi aujourd’hui nous vous proposons, enfants, parents et éducateurs, de nous rejoindre dans notre aventure Créazine, cette route commune de partage de créativité et d’imagination.

Cliquez sur ce lien et inscrivez vous à notre infolettre, vous recevrez votre code d’accès pour tester nos 3 nouveaux magazines

http://creazine.fr/

7 grands fondements d’une parentalité créative :

 

  1. Le sensoriel

 

L’environnement offre à l’enfant un fabuleux terrain de découverte : soi, les autres et le dialogue particulier que chacun a avec l’espace. Le corps parle et expérimente le monde à découvrir.

 

Chacun de nous a fait l’expérience de passer devant une boulangerie et de se sentir enrobé par l’odeur, nous plongeant dans le souvenir de nos émotions passées, de nos sensations et finalement à notre histoire individuelle.

 

Tout commence  dans la toute petite enfance où le bébé construit un dialogue sensible avec son environnement. Tout ce qu’on lui offre en matière de rencontres, lumières et ombres, couleurs, formes et sons construisent son expérience. Tous les champs sensibles sont à expérimenter. Ainsi, le tout petit se construit un rapport personnel au monde. Il va toute sa vie l’enrichir et le dépasser.

À nous parents d’offrir un environnement favorable en conscience de ce potentiel créateur.

En lui donner les moyens d’observer son espace, de comprendre son comportement vis-à-vis de son espace environnant ; pour ensuite pouvoir le transformer en fonction de ces expériences. Prévoir des micros lieux de partage, d’intimité, de détente en famille ou seul. Choisir des matériaux simples, naturels et ajouter quelques meubles ou objets légers qui se déplacent facilement et que votre enfant aura toute liberté de vivre des expériences nouvelles. Il va ainsi explorer sa présence au monde physique, se faire une cartographie mentale de son confort. Il va faire l’expérience de son rapport au corps, debout, couché, allongé, assis, il va s’installer dans l’espace.

Prendre le temps de voir le plaisir, l’envie, la peur (fondatrice d’expérience) dans le regard et les gestes de son enfant.

 

 

Nous reviendrons sur le sujet de la sensorialité dans notre blog www.creazine.fr

 

 

  1. Les émotions

 

Pour cultiver et protéger ses émotions, voici 4 astuces qui vous aideront à vous épanouir et vivre serein dans une famille de créatifs :

  • prendre du temps hors du stress, méditer ensemble
  • bien dormir et bien se nourrir
  • être bienveillant les uns avec les autres
  • construire son cocon familial sensoriel

 

Guider son enfant à s’écouter, à faire vibrer son intuition. Pas facile me direz-vous en effet, il faut avant tout se questionner sur soi en tant que parent. Évoquer son enfance, son parcours, ses rêves… Mais la richesse de l’échange que vous aurez avec votre enfant vous fera oublier les peurs que vous avez de paraître fragilisé !

Écouter leurs souhaits, leurs envies, il n’y a rien de plus beau ! Savoir verbaliser son rêve est une richesse énorme. Offrir à son enfant l’opportunité d’être accompagné par un ami, pour parler, rêver ensemble… se construire ensemble. Favoriser les amitiés fortes de vos enfants, à plusieurs on est fort, savoir se choisir, se respecter et suivre le parcours de l’autre sans jugement !

 

 

  1. Le jeu

 

Le jeu avec interactions, en face à face, et cela dès la petite enfance !

Au départ, les jeux sont souvent très proches de la réalité. Communication, contact visuel, respect de l’espace personnel, montrer, laisser le temps et l’espace pour que l’enfant s’approprie les éléments, être à l’écoute sont autant d’aspects importants à déployer.

Le rôle du mimétisme est fondamental dans la croissance émotionnelle et psychologique de votre enfant.

Par la suite, les jeux tendent à s’éloigner de la réalité. L’adulte peut accompagner cela en provoquant les possibilités, les ouvertures, en étant à l’écoute, un véritable partenaire de jeu, en enrichissant l’imaginaire… et dans tous les cas, en mettant en suspens son jugement.

La lecture est une source d’inspiration pour créer de nouveaux jeux, de nouvelles histoires, rencontrer de nouveaux espaces-temps. Ainsi, dès le plus jeune âge, un temps de lecture quotidienne, par exemple le soir, exerce un impact bénéfique.

Les jeux de société : Il existe un grand nombre de jeux de société qui permettent de stimuler la créativité visuelle ou verbale.

 

Et vous quand vous étiez enfants à quoi jouiez-vous ? Et que faites vous aujourd’hui pour retrouver cet élan créatif?

 

Les magazines Créazine sont conçus dans l’objectif ludique et bienveillant de faire ensemble … de se retrouver en famille autour d’un support commun où chacun trouve sa place avec des outils adaptés à son âge. Venez nous rejoindre en vous inscrivant à notre infolettre vous recevrez votre code accès aux magazines testes, top non!!!!

 

 

Une bonne dose d’humour, de l’écoute et de la magie, des ingrédients fabuleux pour développer une relation nouvelle avec votre enfant et qui permettront de lui donner tous les atouts pour vivre son plein potentiel et de donner le meilleur de lui.

 

Fou non ? INCROYABLE!!!!

 

 

Merci pour votre attention, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter sur Creazine.fr

Soyez créatif!,
Fabienne de www.creazine.fr

 

Mots-clés associés à l’article : parents bienveillant – bienveillance en famille – famille créative – potentiel créatif – créativité – accompagner son enfant – l’imaginaire créatif – comprendre le monde – expérimenter le monde