Les émotions en philosophie pour enfants

Les émotions en philosophie pour enfants

La philo et les émotions, un vaste sujet…la rencontre  avec un fabuleux outil.

 

Voici un article partagé tout d’abord car écrire prend su temps et en ce moment, je suis sur de beaux projets et j’ai moins de disponibilité pour écrire et pourquoi reprendre celui est si bien dit!

 

 

 

Je vous raconterai dans un prochain article ce qui se trame pour Créazine, de belles collaborations créatives en vue!

Rendons à César…

Alors bonne lecture à tous!

 

La présence des émotions en philosophie pour enfants

Si le temps est un lieu, au CENTQUATRE

Si le temps est un lieu, au CENTQUATRE

 

L’artiste espagnol Pablo Valbuena présente sa première exposition monographique en France, au CENTQUATRE à Paris.

 

 

 

Sculptures éphémères et immersives, ses oeuvres souligne l’architecture du lieu qui les accueille tout en la prolongeant. À l’aide d’éléments simples et d’outils techniques d’une grande précision, l’artiste modèle le son, la lumière et le mouvement pour suggérer au visiteur une architecture parallèle.

 

 

En les regardant, on ne sait plus si le temps s’arrête ou se matérialise sous nos yeux, en totale mouvance à travers ses ballets de faisceaux lumineux, quelques fois brutes et d’autres élégants. Des flashs qui crépitent sous nos yeux avant de s’évanouir dans l’obscurité. Le son s’accole à la lumière, déjà filante tel un éclair. 

 

Chez l’artiste, la question métaphysique prime. Le maître de ces matériaux éclatants, tout blanc ou tout noir (pas de demi-teinte où ne serait-ce que lors de l’extinction des feux), se joue de la perception humaine. L’apparition n’est pas prévisible, Valbuena s’amuse volontiers à varier les rythmes, les dispositions. 

 

Observer l’installation, c’est prendre l’appréciable risque de se laisser hypnotiser.

Formas de tiempo est la première construction. Face au visiteur, un gigantesque carré et un pan de mur où sont exposés divers modèles de formes géométriques. Sur les côtés, vingt-quatre tas d’affiches en libre-service représentent les exemples. Chaque dalle est amovible. Comme une incitation à la pratique, l’œuvre devient collective. Pablo Valbuena montre la voie aux disciples amateurs s’évertuant à reproduire les formes. Le temps, il en faut, pour parvenir à bout de ce puzzle géant aux mille visages. L’artiste sait élargir le champ des possibles. Il y a ce que l’on voit et ce que l’artiste nous dévoile.

Ses installations minimalistes, dans trois salles expérimentées à travers des écrans, sont l’extension d’un visible et l’émergence de l’invisible.

Cette artiste expérimente la spatio-temporalité et questionne ses limites vertigineuses. 

 

 

 

https://viagrandparis.tv/lumiere-et-son-en-immersion-au-104-avec-valbuena/

Du 19 janvier au 24 mars, du mercredi au dimanche de 14h à 19h.

 

Lien vers le site : http://www.104.fr

Musclez votre créativité !

Musclez votre créativité !

Série des TEdx : #7 TEDx  : Libérez votre créativité | Raphaël Esterhazy | 

 

https://www.youtube.com/watch?v=_a-aXCbdgb0

Sans doute faites-vous partie de ces nombreuses personnes qui ne pensent pas être créatives. Pourtant, tout le monde naît avec une bonne dose de créativité. On la délaisse, on ne l’entraîne pas, elle reste inexploitée…

Entretenir sa créativité s’apparente à se remettre au sport suite à une longue période de canapé !!!! Pas simple, il faut se motiver et surtout il faut garder le rythme pour que le plaisir soit de chaque sortie!!! On redécouvre des muscles oubliés ! 

Pour y remédier, embarquez dans cette aventure artistique et musicale qui vous permettra de comprendre les étapes du processus créatif et de découvrir comment libérer votre créativité.

© Elias Weemaes

 

Raphaël Esterhazy est un musicien, compositeur et producteur originaire de Wavre en Belgique qui se produit sous le nom de scène Konoba. Il a passé cinq années à Londres et Brighton à étudier la musique et à travailler sur ses propres compositions avant de retourner vers sa Belgique natale.

 

 

Son premier album “Smoke & Mirrors” est sorti en Janvier 2017. Raphaël se plaît à mélanger les sons d’instruments organiques avec des techniques de production électronique et tente de ne mettre aucunes limites à sa créativité.

 

 

Ses expériences musicales et sonores l’ont mené notamment à composer un morceau entier à l’aide de sons enregistrés à travers la ville de Bruxelles, ou encore à mélanger une douzaine de titres d’artistes Belges en un grand mashup.

 

Deux enregistrements …https://youtu.be/voWyfUMDgBA

https://www.youtube.com/watch?time_continue=10&v=QvdQtbWHiYk

Bonne écoute

Mon premier festival d’opéra

Mon premier festival d’opéra

© site officiel Opéra Comique

L’Opéra Comique fait découvrir l’opéra et ouvre ses portes aux enfants.  

Une belle programmation de Mon premier festival d’opéra, qui aura lieu du 9 au 24 février à Paris. A partir de 6 ans.

 

 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=7mrTe8aOhVs

L’opéra, un art élitiste, réservé aux adultes connaisseurs ? Voilà une idée à laquelle l’Opéra Comique voudrait torde le cou. Depuis septembre 2016, sa Maîtrise populaire initie à l’art lyrique des enfants venus de tous les horizons sociaux et culturels. Au sein de son école, ils bénéficient d’une formation musicale et théâtrale, de cours de chant, de danse ou encore de langue des signes. Et peuvent interpréter sur scène des œuvres importantes pour, à leur tour, attirer à l’opéra un jeune public.

 

Ouvrir les portes de l’Opéra Comique aux enfants, c’est aussi l’objectif de Mon premier festival d’opéra, dont la deuxième édition se tiendra du 9 au 24 février. 

  • Hänsel et Gretel, d’Engelbert Humperdinck,  du 9 au 11 février
  • Petite Balade aux enfers propose une adaptation du mythe d’Orphée et Eurydice, L’Orfeo de Monteverdi du 13 au 17 février
  • Les contes chinois illustrés par Chen Jiang Hong, du 23 au 24 février .

 

© site officiel Opéra Comique

La manifestation propose trois spectacles mêlant conte, opéra, marionnettes et dessin, et permet aux plus petits et aux personnes malentendantes et malvoyantes de goûter également à l’art lyrique grâce aux représentations aménagées du dimanche.

Hänsel et Gretel

Du 9 au 11 février, les familles sont conviées à découvrir un opéra dont l’argument semblera familier à chacun. Tiré du fameux conte de Grimm, Hänsel et Gretel, d’Engelbert Humperdinck, compte parmi les œuvres lyriques les plus populaires écrites à la fin du XIXe siècle. La Maîtrise de l’Opéra Comique l’a adapté en traduisant le livret allemand en français et en réduisant quelques passages racontés.

“Notre volonté était de faire entrer du grand répertoire dans un festival destiné à l’éveil des enfants au chant lyrique.” Sarah Koné, directrice de la Maîtrise

Fidèle à la version originale, « Hänsel et Gretel, c’est un sacré défi !, explique Sarah Koné, directrice de la Maîtrise de l’Opéra Comique. J’avais très envie de travailler sur un conte. Or, celui-ci me paraît ancestral et contemporain à la fois. C’est une histoire de lutte des classes, de gens si pauvres qu’ils se retrouvent contraints d’abandonner leurs enfants. Notre volonté était également de faire entrer du grand répertoire dans un festival destiné à l’éveil des enfants au chant lyrique. On a confié à des petits chanteurs des rôles très lourds musicalement. »

Les rôles de mezzo et soprano seront ainsi tenus par de jeunes maîtrisiens, celui de la sorcière revenant à la plus âgée d’entre eux (20 ans).

Pour Sarah Koné, « tout opéra est un conte, c’est sa vocation même de magnifier les mots à travers l’art-total. Dans beaucoup de civilisations, les contes sont d’ailleurs chantés. »

 

Petite Balade aux enfers

 

Du 13 au 17 février, Petite Balade aux enfers propose une adaptation du mythe d’Orphée et Eurydice mise en scène par Valérie Lesort, qui fera appel à des marionnettes comme, de nouveau, aux jeunes chanteurs de la Maîtrise. L’Orfeo de Monteverdi est considéré comme le premier opéra de l’histoire.

 

© site officiel Opéra Comique

© site officiel Opéra Comique

 

 

 

 

 

Les contes chinois

 

Après la traversé des enfers, il ne restera plus au jeune public qu’à découvrir, du 23 au 24 février, les contes chinois illustrés par Chen Jiang Hong, spectacle qui insiste moins sur le chant que sur la scénographie et le dessin.

 

https://www.opera-comique.com/fr/actualites/bande-annonce-contes-chinois

https://www.youtube.com/watch?v=wxRvw2MVNMQ

Mon premier festival d’opéra, du 9 au 24 février, au Théâtre national de l’Opéra Comique, Place Boieldieu, Paris 2e. A partir de 6 ans. 20€ pour les adultes, 10€ pour les moins de 18 ans. Renseignements au 01 70 23 01 31.

Qu’est ce qu’une ambiance créative ?

Qu’est ce qu’une ambiance créative ?

 

 

Une ambiance est créative parce qu’elle est sensible et collective

 

Un simple espace (couloir, escalier, salle de classe) n’est pas un espace créatif en soi ; par contre cet espace collabore à la création d’une ambiance créative quand il est élaboré pour aider un groupe ou un individu à atteindre un objectif et /ou résoudre une problématique, dans un contexte donné. L’espace est créatif parce qu’il favorise la relation à autrui, la co-création que chacun organise en relation avec les autres. 

Un espace est obligatoirement intentionnel ; il sert en quelque sorte de médiateur, de facilitateur pour apprendre et se mettre en relation avec les autres

L’architecture est un acte intentionnel qui vise à provoquer des actions et des émotions.

L’ambiance, dépasse la technique du projet architectural, pour permettre la variété des usages induits et à créer. Elle fait appel à la perception d’un monde sensible dans une rencontre avec l’autre.

 

L’école : une ambiance créative en relation avec une méthode pédagogique

Planche conférence – 11/01/19

Un espace, une salle de classe de qualité, par exemple, ne deviendra un bon espace créatif que s’il est utilisé de façon pertinente dans une démarche d’apprentissage qui l’intègre, à un moment donné.

Si les espaces sont utilisées au bon moment dans une progression, avec un accompagnement par des outils sensibles ( son, couleur, odeur…) adaptées à l’action de l’individu et du groupe, une ambiance créative naitra, porteuse de sens et d’apprentissage.

Ces espaces créatifs deviennent des outils pédagogiques. D’autre part, le même espace devient un outil plus ou moins actif et interactif en fonction de la tonalité pédagogique.

Un jeu de lumière peut être projeté telle une ouverture classique sur l’extérieur et servir de simple support de lumière ; il peut aussi être créé pour rythmé le temps en faisant faire des hypothèses aux enfants sur l’heure. Sa qualité d’espace est accrue, parce que l’action libre de l’enfant est sollicitée.

Ne pas confondre créativité et ingéniosité spatiale

Planche conférence – 11/01/19

Quand on parle d’espace, on parle daction et d’interaction. L’action en architecture est essentiellement celle que l’on va solliciter chez l’enfant entre lui et l’ambiance. Ainsi les espaces peuvent avoir l’apparence de mettre en action : se regrouper, jouer, se déplacer ; mais, si l’on n’a pas décodé en amont le processus de raisonnement ou d’analyse que l’espace impliquait, ou n’impliquait pas, il peut « agiter » l’enfant, le mettre en relation, en mouvement, mais ne pas le mettre en situation d’expérimenter et donc d’apprendre.

L’espace est créatif et pédagogique seulement si l’activité est cognitive. Un bon espace pédagogique va solliciter l’activité (dans le sens de quelque chose à résoudre) mais aussi l’interactivité par les échanges, les discussions, les enrichissements de points de vue qu’il suscite.

 

Décoder les outils pour mieux les utiliser

Nous sommes souvent avide de bonnes solutions spatiales, parce qu’elles sont supposées être « bien pensées » pour résoudre la difficulté que nous pose l’enfant et son apprentissage. 

Mais, bien projeter un espace architectural, c’est savoir le décoder, repérer ses principes sous jacents : pour quelle fonction a-t-il été créé, quel processus de création implique-t-il et dans quel type de projet pédagogique s’inscrit-il ? 

Cette compétence de décodage, de lecture du sensible servira aussi bien à la bonne utilisation qu’à la création de nouveaux espaces. Le risque est, sinon, de plaquer un espace ou d’en reproduire le style sans reconstruire le processus. Savoir décoder permet de mieux co-créer !

En conclusion rapide et provisoire

Créer un espace pédagogique, c’est finalement co-créer une ambiance créative de façon ingénieuse et efficace avec des espaces facilitants. L’esthétique, l’attractivité ou la sophistication de l’espace ne font pas l’apprentissage : planter un arbre dans une clairière peut atteindre des sommets d’efficience pédagogique quand celui qui s’y installe apprend…

Le pouvoir de l’imagination

Le pouvoir de l’imagination

Otto : Quand une femme stérile vole l’ami imaginaire d’une petite fille

Réalisateurs : Job, Joris & Marieke
Nationalité : Néerlandais
Année de production : 2018
Synopsis : Une femme qui n’a pas d’enfant vole Otto, l’ami imaginaire d’une petite fille. Lorsque la fille vient réclamer son ami imaginaire, c’est le pouvoir de l’imagination qui rassemble tout le monde.
Durée : 9 minutes 17 secondes

 

Otto est un court métrage d’animation 3D réalisé par le trio de réalisateurs hollondais Job, Joris & Marieke que je vous faisais découvrir en 2013 avec le film WTF Mute.

tiré du blog de Cheeky

 

Nominés aux Oscars en 2015 avec A Single Life, Job Roggeveen, Joris Oprins et Marieke Blaauw reviennent avec un film bouleversant par sa thématique et lui aussi sélectionnés à de nombreux festivals à travers le monde.

 

 

 

Tiré du blog de Cheeky

Nos deux héroïnes sont vraiment touchantes par leur caractère et  j’adore la patte artistique des metteurs en scène que l’on trouve dans chacune de leur oeuvre comme en témoigne par exemple Bon Voyage.

Un beau court métrage, sensible et touchant qui ne laisse pas indifférent sur la cause des femmes et sur l’imaginaire.

Bon film à tous, bonne fin de semaine mes pépites créatives!

Inscrivez-vous et recevez votre cadeau !

Un poster pour booster vos journées

Merci pour votre inscription, surveillez votre boîte mails, vous allez recevoir votre CADEAU