Jeu et apprentissage

par | Mar 14, 2019 | Pédagogie créative

 

Peut-on apprendre en jouant ?

 

Bien souvent la primaire rime avec sérieux, apprentissages et calme. Le temps des déplacements dans la classe, des jeux et des expérimentations créatives sont résolus ! À partir du CP c’est du sérieux!!!! Alors chaque matin j’encourage mes enfants à s’ amuser, à prendre du plaisir et chaque soir je leur demande si cela a été fun. Les réponses sont bien souvent oui en récré mais en classe!!!!!!

 

Photo by Anna Samoylova on Unsplash

Je me suis donc interrogée sur la place du jeu « sérieux » dans mes propres cours ( je vous rappelle que j’enseigne en école de design, 3-4 et3-4 et 5e années). Et j’avoue que ces situations de jeux sont fort utiles pour rendre les élèves captifs et vifs face à des situations de réfection et de recherches.

Je reviendrai sur des exemples concrets dans cet article. Voici le questionnement qui a nourri ma démarche pédagogique.

 

 

 

  1. Comment penser les relations entre jeu et éducation ?

En préambule, il faut savoir identifier les caractéristiques communes aux différentes formes de jeux.

Sept caractéristiques communes du jeu sont listées dans Jouer et Apprendre de Beverlie Dietze et Diane Kashin  ICI

  • Le jeu est actif
  • Le jeu est initié par le joueur
  • Le jeu est un processus orienté
  • Le jeu est intrinsèque
  • Le jeu est épisodique
  • Le jeu est gouverné par des règles
  • Le jeu est symbolique

 

Un apprentissage pour être actif et pertinent doit avoir certaines caractéristiques.

  • L’apprentissage est actif
  • L’apprentissage est initié par l’enfant avec la supervision de l’adulte
  • L’apprentissage est un processus orienté
  • L’apprentissage est intrinsèque
  • L’apprentissage est épisodique, un a son rythme selon mes enfants
  • L’apprentissage est gouverné par des règles
  • L’apprentissage est symbolique, abstrait parfois

 

Les points communs sont nombreux! Non! Et nul doute que l’âge n’est pas en lien avec la nature de ses caractéristiques qui perdurent avec les années!

©hannah-rodrigo

 

 

Quelles applications concrètes pour l’école ?

 

 

 

 

2. Le jeu va à l’école.

  • Dans mes cours :

je présente mes sujets de travaux par images créatives, inspiration. L’idéation des élèves se nourrit de cette étape. Chacun imagine son environnement créatif, références, images, textes…comme un puzzle géant où chacun crée les pièces utiles. Je n’ai jamais testé le son mais cela va venir! Finalement tout ce processus me permet de mettre en place une ambiance ludique créative pour apprendre. Je propose aussi une phase de carte mentale en référence avec le vocal personnel à chacun. Cette étape permet de faire le lien entre imaginaire et culture personnelle.Ceci est fort utile pour des recherches complémentaires sur internet et pour construire un oral de présentation cohérent.

  • Dans mes ateliers art et architecture pour enfants, Môme en Ville :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je propose des visuels de référence,  des  oeuvres de peintres connus, chacun choisit son coup de coeur. On en parle, je capte des intentions de départ de chacun. Je note tout. L’enfant va spontanément vers une oeuvre, attiré par des couleurs, des formes, il se raconte rapidement une histoire à partir de cette image. De ce point de départ, on va tisser toute une narration au fil de séance pour créer une oeuvre originale ( support et narration).

 

Pour plus d’informations sur ces ateliers, vous pouvez me contacter ICI ou me mettre un commentaire suite à cet article.

Dans chacune de mes pratiques je puise dans l’espace, l’image et la narration le support ludique pour introduire des notions d’apprentissage, analyse d’une oeuvre, écriture, lecture, recherche…

La serious gamme est un outil indispensable à ma pédagogie !

 

3. Se divertir au point d’apprendre gamification et serious game.

Petite expérience : 

Lien : https://www.huffingtonpost.fr/2019/02/15/verres-duralex-et-petites-cuilleres-les-jeux-des-enfants-a-la-cantine-analyses-par-une-sociologue_a_23670208/?ncid=other_facebook_eucluwzme5k&utm_campaign=share_facebook&fbclid=IwAR2CHXPpuXVUW4zlUCjLgSHYwsBqsewJNof2mjaIs7zsAP1J37vWiuRKBt0

Tina Bruce présente les douze caractéristiques de l’enfant en relation au jeu :

  1. Utiliser ses expériences de vie.
  2. Créer des règles pendant le jeu de manière à garder le contrôle.
  3. Découvrir symboliquement pendant qu’ils jouent, créant et adaptant des accessoires de jeux.
  4. Choisir de jouer, ils ne peuvent pas être conduits à jouer.
  5. Entraîner leur futur dans leur jeu de rôles.
  6. Être seul.
  7. Faire semblant.
  8. Coopérer avec des adultes et d’autres enfants en binômes ou en groupes.
  9. Partager
  10. S’impliquer et difficiles à distraire de leur profond apprentissage tandis qu’ils sont immergés dans leurs jeux et apprentissages.
  11. Mettre en pratique les compétences et aptitudes qu’ils ont acquises le plus récemment comme s’ils célébraient ce qu’ils connaissaient.
  12. Coordonner les idées et les sentiments et donner du sens aux relations avec leurs familles, leur amis et leurs cultures.

 

 

J’aimerais connaitre vos pratiques et vos jeux! N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour partager vos expériences.

 

Mille mercis de me suivre à très vite les pépites.

 

Si vous avez aimé cet article parler de Créazine et partager avec vos amis ! Venez nous rejoindre sur  le groupe Facebook oser ëtre créatif ICI.

Inscrivez-vous et recevez votre cadeau !

Un poster pour booster vos journées

Merci pour votre inscription, surveillez votre boîte mails, vous allez recevoir votre CADEAU