La tribu des idées : le magazine familial du DIY

par | Avr 13, 2018 | astuces pour les enfants, Bibliotheque, Parentalité créative, rencontres inspirantes, Uncategorized

 

Notre nouvelle rencontre inspirante : Virginie Ratto et son tout nouveau magazine DIY français !

 

Virginie Ratto est une belle rencontre facebook. Nous partageons nos expériences créatives comme de nombreux membres sur le groupe « Ma vie créative ». Lorsque Virginie a présenté son projet, j’ai tout de suite senti qu’il était en total cohérence avec Créazine.

Ce magazine DIY unique pour la famille traite de la volonté de faire aboutir des idées créatives et de faire avec les mains.

Pouvoir expérimenter et oser créer à tous les âges.

Pour cela ce magazine DIY regroupe une palette colorée de manipulation à faire soi-même et des articles de fond.

 

Au delà du beau résultat, La tribu des idées concrétise une idée. La conviction que le projet est beau et bon est si forte que cette idée doit  se matérialiser malgré ce que cela peut coûter ! On se rejoint sur ce point !

 

 

 

 

 

 

J’ai donc proposé à Virginie de nous parler de son parcours créatifs comme toutes nos interviews de personnes inspirantes, Virginie c’est prêtée au jeu du questions-réponses !

Un grand merci à elle pour notre soirée skype et son retour d’expérience.

 

À 7 ans, vos rêves et vos passions ?

À 7 ans, je savais déjà que je voulais travailler dans le domaine de l’enfance. Je jouais beaucoup à la poupée, j’ai voulu être pédiatre, puis assistante maternelle ou encore sage-femme. Je changeais souvent d’avis, mais ça tournait quand même autour des enfants. À côté de ça, j’étais déjà passionnée par la presse magazine (je lisais Le Journal de Mickey, Okapi, etc.) et par les loisirs créatifs (c’était la grande époque de la pâte à sel).

 

Pour vous, c’est quoi être créatif ?

C’est avoir des idées, sans cesse. Sans savoir si l’on réussi à les mettre en œuvre un jour. Parfois ça fonctionne et parfois, par manque de temps, d’outils ou d’expérience, ça n’aboutit pas, mais une autre idée prend la relève, et ainsi de suite.

 

Comment créez-vous vos projets ?

Je ne suis pas un schéma particulier, ça vient comme ça. Le seul point commun entre tous mes projets, c’est qu’il faut que ça aille relativement vite. J’ai du mal à faire des plans sur le long terme.

 

Comment se traduit votre créativité au quotidien ?

J’ai de nombreux carnets sur lesquels je note toutes mes idées, pour des projets personnels et professionnels. J’adore pouvoir conseiller mes proches quand ils ont besoin d’idées pour un projet de déco ou autres. Et à la maison, il se passe rarement une journée sans que je tente une recette de cuisine, que j’aménage le jardin ou que je fignole la déco.

Ça entraîne aussi pas mal de défaut. J’ai par exemple parfois du mal à me concentrer sur une tâche. Je déteste la procrastination, je suis plutôt de l’école du « if not now, then when ? » (si on ne le fait pas maintenant, alors quand ? ). Du coup j’ai tendance à lancer plein de choses à la fois, et il m’arrive parfois de faire brûler la casserole, ou d’oublier des rendez-vous importants…

Ah oui, et le bazar aussi. Même si je me force à le ranger de temps en temps mon bureau ne reste pas en ordre longtemps.

 

Un conseil pour des jeunes passionnés, créatifs habités par l’envie d’autre chose que des valeurs scolaires.

C’est une question difficile. Une partie de moi a envie dire que l’école n’est pas une fin en soi et qu’il faut vivre ses passions à fond, mais mon expérience dit plutôt le contraire… J’ai suivi un parcours plutôt classique, j’ai décroché un master en économie et en communication, rien de très fou, et pourtant ça ne m’a jamais empêché d’exprimer ma créativité. C’est peut-être idiot, mais je pense que j’avais besoin de ce sentiment de « sécurité » qu’apporte le diplôme. Même si on suit des études jusqu’à trente ans, il est ensuite possible de retourner à ses passions. En fait je pense qu’il n’y a pas de modèle, de parcours qui soit juste ou faux. Je pense que l’instinct joue un rôle très important dans tout ça.

 

 

Et si on parlait plus précisément de votre magazine, la tribus des idées dites nous :

 

Quelle est la tranche d’âge des enfants ciblés notamment pour les tutorats ?

Il y a des tutos qui s’adressent aux adultes qui veulent créer pour les enfants, et d’autres qui s’adressent directement aux enfants. C’est difficile de définir une tranche d’âge. Il y a des enfants qui aimeront les loisirs créatifs toute leur vie, et d’autres qui ne seront plus intéressés à 10 ans. Si je dois absolument donner une tranche d’âge, je dirais 3 à 12 ans, mais c’est vraiment une moyenne.

 

 

Les articles de fonds suivent quelles lignes éditoriales ?

On insiste beaucoup sur l’idée de partage, de passer du bon temps en famille, avec les enfants. On tente de donner des idées et des clés pour sortir un peu les enfants des écrans et leur montrer d’autres façons de s’amuser. Enfin bien sûr, on défend des valeurs essentielles comme la bienveillance, l’éducation positive ou encore le respect de l’environnement.

 

 

 

 

 

 

 

Les hors séries seront organisés avec la même structure édito ?

Pas tout à fait. Les hors-séries seront beaucoup plus « pratiques » et articulés autour d’une thématique. On y retrouvera essentiellement des tutos et des inspirations. En revanche, on restera sur cette idée de créer avec et pour les enfants.

 

J’espère que vous aller foncer au kiosque presse le plus proche de chez vous pour découvrir ce beau projet et vivre une multitude d’expériences créatives en famille pendant ces vacances de printemps. Bonnes vacances à toutes mes pépites !